L'Institut des Etudes Ismaili

Actualites

IIS Organise un Colloque à la MESA sur les Etudes Fatimides
Février 2012

IIS a organisé une présentation lors de la 45e conférence de la Middle Eastern Studies Association (MESA) qui s’est tenue à Washington, DC, USA. Le colloque, intitulé Etudes Fatimides, a poursuivi le débat de l'année précédente sur, Approaches to Governance in the Fatimid Period (Approches de la Gouvernance à la Période Fatimide) et a reflèté les recherches continues de l'Institut dans le domaine des Etudes Ismailis et celui plus large des études Shi'i.

Le Comité a été présidé par le Docteur Farhad Daftary, codirecteur d’IIS et organisé par le Professeur Paul E. Walker, directeur adjoint des Programmes Académiques au Centre pour les Etudes du Moyen Orient, Université de Chicago.

Le domaine des études Fatimides a vu un accroissement dans la disponibilité des documents sur l'histoire, la pensée et la culture matérielle Fatimide au cours des douze dernières années. Les travaux des chercheurs ont permis de rendre disponibles des éditions critiques de textes majeurs et mineurs, de traductions annotées de sources nouvelles ou existantes, d’études sur les documents de la Cairo Geniza et des œuvres doctrinales de la da’wa Ismaili durant la période Fatimide. La récupération et l'analyse d’éléments sur la culture matérielle de la même époque, et plus particulièrement dans l'art et l'architecture, se sont également développées exponentiellement au cours de cette période. Ainsi, l’objectif principal du Comité a été d’apporter une évaluation de ces nouvelles ressources produites au cours de la dernière décennie et de discuter de travaux actuellement entrepris par des spécialistes et des institutions dans le domaine.

La Présentation du Docteur Shainool Jiwa, intitulée History in the Making: Reviewing the Study of Fatimid History, a mis en évidence la richesse et la variété de l'histoire des Fatimides à la fois par l’étendue géographique de l'empire (909-1171 CE) et la diversité sociale, religieuse et ethnographique de son peuple. Alors que le règne fatimide a commencé en Afrique du Nord et s’est étendu vers l'Égypte et une partie de la Syrie, son influence au cours de son règne, qui a duré deux siècles et demi, a rayonné dans l'Irak, l'Iran, l'Inde, le Hedjaz et le Yémen. Pourtant, pour diverses raisons, les Fatimides ont été relativement moins étudiés que des dynasties paires comme les Abbassides, les Omeyyades d'Espagne, ainsi que les dynasties qui les ont succédés en Égypte, comme les Ayyoubides et les Mamelouks. Néanmoins, le Docteur Jiwa a expliqué que le tournant du siècle a vu la récupération croissante de sources primaires, commençant ainsi à attirer l'attention des érudits. Elle a analysé le bassin grandissant d’éditions annotées, ainsi que les études secondaires qui apportent un nouveau focus sur des aspects de l'histoire Fatimide.

La présentation du Docteur Jiwa a été suivie par la présentation du Professeur Paul E. Walker, qui a discuté de l’Ismaili Doctrinal Works from the Fatimid Period: How Much Have We Now Recovered? Le professeur Walker a commencé par expliquer que pendant trop longtemps les écrits doctrinaux Ismaili produits par la da wa durant la période Fatimide sont restés largement inaccessibles, même après que Wladimir Ivanow et Ismail k. Poonawala aient publié des listes détaillées de ce qui pourrait exister. Cependant, selon le Professeur Walker, la situation n’est plus aussi terrible, grâce en partie aux efforts d'un nombre croissant de chercheurs dans le domaine et des efforts de diverses institutions, dont l’Institut des Etudes Ismaili.

Le Professeur Walker a parlé également des vastes collections que possède l'Institut, une collection d’œuvres sous forme de manuscrits, dont beaucoup ont été acquises assez récemment et qui se reflètent dans les catalogues publiés. Le professeur Walker a également souligné comment le travail d'IIS et autres institutions ont permis de remplacer des versions plus anciennes et souvent peu fiables des catalogues, par des éditions érudites critiques dont certaines sont accompagnées de traductions.

Cette présentation a été suivie par un papier rédigé par le Docteur Fahmida Suleman, du British Museum, qui n'a malheureusement pas été en mesure de venir à la Conférence. Son papier, intitulé Princes, Potters and Pioneers: The Art and Material Culture of the Fatimid Period (Princes, Potiers et Pionniers : l'Art et la Culture Matérielle durant la période Fatimide), a été lu par le Professeur Walker. Le papier du Docteur Suleman a débuté avec des remarques sur le fait qu'au cours de l'année 1998, on a constaté une renaissance dans l'étude de l’art et de l'architecture Fatimide lors d'une conférence à Paris: L’Egypte Fatimide: Son Art et Son Histoire, et de deux expositions qui l'ont accompagnée sur l'art Fatimide à Paris et à Vienne, ainsi qu’avec la publication de la collection sur l'Art Fatimide au Victoria et Albert Museum.
 
Le document examine ensuite toutes les évolutions depuis la fin des années 1990 et pose la question de savoir si des publications telles que Arts of the City Victorious: Islamic Art and Architecture in Fatimid North Africa and Egypt, (Arts de la Cité Victorieuse : Art Islamique et Architecture Fatimide en Afrique du Nord et en Égypte), du Professeur Jonathan Bloom, ont relancé le sujet. Il examine également les sources mises en lumière lors de la dernière décennie pour aider à la réinterprétation des anciennes théories ou d’établir de nouvelles, et si l’art Fatimide est enfin accepté comme un sujet important dans l'étude des arts et de la culture matérielle des civilisations égyptiennes, méditerranéennes et musulmanes.
 
Finalement, le Professeur Marina Rustow, de l'Université Johns Hopkins, a présenté Fatimid Administrative Documents from the Cairo Geniza: The Status Quaestionis (Documents Administratifs des Fatimides de Gueniza au Caire : Le Status Quaestionis). Le Professeur Rustow a indiqué comment des centaines de documents de la chancellerie Fatimide, fragmentaires et entiers, se sont retrouvés à la synagogue médiévale Syro-palestinienne de Fostat à Gueniza au Caire. Plusieurs dizaines d’entre eux ont été publiés récemment (principalement par S. D. Goitein, S. M. Stern, et Geoffrey Khan), d’autres ont été identifiés et beaucoup restent encore à découvrir.
 
Bien qu'une bonne proportion de ces documents concerne des personnes ou des groupes juifs, le Professeur Rustow a noté qu'un grand nombre se rapportent aussi à des chrétiens et à des musulmans. La présentation du Professeur Rustow s’est également intéressée aux publications existantes sur le sujet, avec une attention particulière portée aux éditions de matériels comparables par le Monastère Melkite Sainte Catherine du Sinaï, la synagogue Qaraïte du Caire et autres archives de l’ère Fatimide. Elle a aussi discuté des typologies des documents (pétitions, décrets, directives internes de la chancellerie), de leurs caractéristiques physiques et usages, et a donné quelques explications sur comment un matériel administratif non juif a pu entrer dans la gueniza. Dans sa conclusion, elle a parlé de l'importance de ces documents pour l'histoire des Fatimides et du Moyen-Orient.

Le colloque, qui a été largement suivi par un bon nombre d’universitaires et de chercheurs, s’est complété avec une présentation des publications d'IIS, dans le cadre de l'exposition de livres de la MESA.

Pages en Relation sur le site Web IIS:



The Institute of Ismaili Studies - IIS Organise un Colloque à la MESA sur les Etudes Fatimides
Last updated: 2/23/2012 16:35