Nouvelle

Le Directeur de l’Institut des Etudes Ismailies intervient lors d’une conference au sujet de la diversité et de la religion en Grande Bretagne.

5 mai 2006












Azim Nanji
Rob Beckley
Norman Richardson
Les discussions et les débats ont porté sur la règlementation, l'orientation sexuelle, la parité, l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, la race, la religion/la foi, le handicap et l'âge. A l’issue de ces échanges et en se basant sur l'expertise et la connaissance des universitaires, des professionnels des médias, des décideurs et des hommes politiques, il a été convenu de créer un forum pour parler des enjeux de la diversité en Grande-Bretagne.


L’intervention sur la Diversité et la Religion comprenait une introduction du Professeur Nanji, suivie par deux présentations s'attachant aux questions de sécurité et d'éducation par Rob Beckley, directeur adjoint de la police nationale dans le Hertfordshire et Norman Richardson, responsable de l'enseignement et de l'apprentissage en théologie à l'université Stranmillis de Belfast.


Dans son introduction, le Professeur Nanji a parlé de l'importance de reconnaitre la diversité qui existe en Grande-Bretagne tout en précisant de manière détaillée la différence entre diversité et pluralisme. La diversité est la reconnaissance de nos différences. Le pluralisme est la valeur et le sens moral qui nous permet de négocier et de gérer la diversité. Cela pourrait être comparé à un jardin comprenant de nombreuses fleurs. Un jardin est créé parce qu'il affirme sa diversité en reconnaissant la présence de nombreuses fleurs en son sein, sans pour autant privilégier l'une ou l'autre .


Le Professeur Nanji a également fait référence à la diversité des espaces dans le paysage britannique. Ainsi pour lui il y a plusieurs façons pour les nouvelles communautés de définir leurs places, mais également leurs sentiments quant à la possession de l'espace physique . Parmi les bâtiments visibles, â côté des églises de tradition chrétienne, se trouvent des synagogues, des mosquées et des temples qui, de plus en plus font évoluer ce paysage.


Faisant allusion à l'un des bâtiments qui lui est familié, le centre Ismaili à Londres, le Professeur Nanji a dit qu'il comprenait comment ce bâtiment faisait maintenant partie du circuit touristique où les gens visitent un bâtiment parce qu'ils le voient comme quelquechose qui fait partie de l'espace britannique et non comme quelquechose qui en est séparé. Situé près du musée Victoria and Albert et du musée d'histoire naturelle, il est perçu comme une contribution à l'héritage architectural britannique, non comme quelque chose qui s'immisce dans la culture .


En faisant référence aux objectifs de la conférence, le Professeur Nanji a conclu en affirmant que les entreprises et l'industrie font parties de la société civile qui a été construite par plusieurs groupes et nous devons reconnaitre que la foi fait partie de ceux-ci .


Parmi les principaux intervenants de la conférence figuraient le Directeur Général de la Confédération des industries britanniques, Sir Digby Jones, la Secrétaire d'Etat au commerce et à l'industrie, Patricia Hewitt et la Secrétaire Générale de la TUC, Brenda Barber.


La diversité est une véritable source de la force britannique a dit Sir Digby Jones. Mené par la Confédération des industries britanniques, la communauté des affaires veut aller de l'avant. Avec une pénurie de gens qualifiés, une économie forte et des défis qui doivent être relevés en matière d'inclusion sociale et de réputation du monde des affaires, il y a un argument irrésistible en faveur de la diversité. Parvenir à une réelle diversité est une situation dans laquelle la Grande-Bretagne a tout à gagner .


La conférence a été organisée par Caspian Events et soutenue par BP, Pricewaterhouse Coopers, The Royal Bank of Scotland, Transport for London et Capital Consulting. L'objectif était de faire progresser les discussions sur la diversité pour tendre vers le succès et l'efficacité de toutes les organisations britanniques.