Nouvelle

Omid Safi s’exprime sur l’Éthique de la Reforme

7 octobre 2009
 
Dr Amyn Sajoo
La justice sociale a été une valeur primordiale lors de la fondation de l'Islam et de l'éthique musulmane, et elle reste une valeur essentielle dans les réseaux Sufi, où elle supporte les riches liens de la solidarité. En effet, le Saint Coran célèbre la justice (adlinfo-icon) avec la beauté (ihsan) – et c’est ce qui inspire la compréhension de la solidarité chez les Sufis, ne faire qu’un de l’amour et du lien social. Le tout entrelacé avec des valeurs de non-violence et avec la perception que chaque individu fait partie du domaine du sacré.
 
Audience listening to Professor Omid Safi
Malgré l'emphase de la modernité sur les citoyens comme étant des enfants de maintenant >, engagés entièrement dans les interrogations publiques contemporaines, le Professeur Safi voit dans la tradition, un moyen puissant de rachat, que les disciples musulmans feraient mieux de conserver pour se maintenir dans la perspective. Il y a eu trop de discussion sur ce que l’Islam n'est pas, et ce plus particulièrement depuis les événements du 11 septembre 2001 ; et pourtant, on embrasse une religion pour ce qu'elle est réellement, plutôt que pour ce qu'elle n'est pas. Ici, la tradition Sufi offre un lien vivant avec les valeurs que l'Islam a toujours embrassées. Le Professeur Safi parle de ces valeurs comme de  < l'éthique Muhammadi >, une fusion du spirituel et du social que le Saint Coran a mentionné à plusieurs reprises et que Prophète Mahomet a rendu concret. Le Professeur Safi a noté en même temps que la tradition elle-même doit être comprise plus comme une dynamique – qui doit être vécue et validée au jour le jour –plutôt que comme un héritage passif.
 
Question and Answer sessionLes questions de l’auditoire se sont concentrées principalement sur la façon dont une telle éthique pourrait survivre et régner dans un monde, le plus souvent, fortement incivil. Ce point a également été soulevé plus tôt lors des observations préliminaires du Dr Amyn Sajoo, l'organisateur de cette série, qui a rappelé que l'engagement moral court toutes sortes de risques de la part des différentes parties de la sphère publique. Le Professeur Safi a convenu qu'il y avait des limites pratiques à une stratégie uniquement Sufi-centrée - mais il a observé que ceux qui préconisaient la réforme (islah), ont été obligés de se fixer sur des valeurs d’équité, de solidarité et d’amour que l'Islam représente. C'était également le message de la figure iconique, Mowlana Rumi (d.1273), qui a passé toute une vie à expérimenter les instincts et l'éthique spirituels pour lesquels, il est célébré à travers le monde.
 
Dr Amyn Sajoo : Observations Préliminaires
Résumé de la conférence : « l’Éthique de la Reforme »