Nouvelle

Secteurs inclus dans Aluka

4 juillet 2007


Sites et Paysages de la Culture et du Patrimoine Africains


Ce secteur apporte une documentation de haute qualité visuelle, contextuelle, et spatiale sur les sites du patrimoine Africain. En partenariat avec l’Université de Cape Town, en Afrique du Sud, Aluka documente sur un ensemble de lieux culturels, patrimoines, à travers l'Afrique.


Actuellement, Aluka dispose de documents sur un certain nombre d'emplacements, incluant la grande mosquée de Djenné, la mosquée de Djingerayber à Tombouctou, le port maritime de Lamu, Kilwa Kisiwani, Elmina, et deux temples Asante, les églises de roche de Lalibela en Ethiopie, Axum, et les ruines de pierre du grand Zimbabwe.


La bibliothèque numérique comprend des photographies de modèle3D, des données GIS, des plans de site, des photographies aériennes, des images satellite, des images d'art Africain, des rapports d'excavation, des manuscrits, des comptes rendus de voyage, des cartes anciennes et historiques, des livres, des articles, et toute autre recherche publiée. L’apport de toutes ces ressources en ligne permet d’augmenter l’accès à une connaissance et à un matériel autrement difficiles d’accès. Un enregistrement numérique et constant de l’historique, des structures architecturales et des villes peut jouer un rôle essentiel dans l’aménagement, la restauration, et la reconstruction de ces emplacements, en cas de nécessité.


Aluka lance un projet de photo numérisation des manuscrits Ajami de Tombouctou, au Mali, (en partenariat avec l’Université Northwestern et un consortium de bibliothèques de manuscrits privées, à but non lucratif, du Mali) qui seront ainsi mis à la disposition des chercheurs et des étudiants du monde entier dans un but éducatif et de recherches.



Les Luttes pour la Liberté en Afrique Australe


Ce secteur documente sur les luttes de libération en Afrique Australe par le biais de documents d’archives sélectionnés, des périodiques, des publications nationalistes, des coupures de journaux, des fichiers d’organisations, des papiers personnels ayant appartenus à des figures historiques, des histoires orales, des photographies et autres matériaux visuels. Dans cette première phase, le focus se porte sur six pays: l’Angola, le Botswana, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique du Sud, et le Zimbabwe. Les phases suivantes pourront rajouter du matériel sur d’autres pays tel que (e.g. la Tanzanie, et la Zambie).


La bibliothèque numérique sur La Lutte pour la Liberté sera d’intérêt pour les historiens, les scientifiques politiques, les spécialistes du secteur, les spécialistes de la politique publique, les chercheurs juridiques, et autres, en Afrique ou ailleurs. Cette ressource est plus particulièrement destinée aux étudiants en cours de licence et à leurs enseignants mais les étudiants diplômés et les chercheurs la trouveront également utile pour compléter leurs études.




Les Plantes Africaines


Ce secteur comprend des données scientifiques qui sont le fruit de la contribution de l’African Plants Initiative (API), en collaboration avec plus de 50 institutions en Afrique, Europe, et Etats-Unis. En partenariat avec Aluka, l’objectif à long terme de API est de bâtir un outil en ligne complet de recherches agrégeant et reliant les ressources scientifiques actuellement dispersées au sujet de la flore et de la faune de l'Afrique, et de ce fait améliorer spectaculairement son accès pour des étudiants, les chercheurs, et les scientifiques autour du globe.


Chaque espèce de plante, dans la bibliothèque numérique des Plantes Africaines, est représentée par des images numériques à haute résolution, par type de spécimen, et fournie par les herboristes participants. La base de données des Plantes Africaines comporte actuellement autour 175.000 types de spécimens tirés des 60.000 espèces estimées des plants en Afrique, à Madagascar, et dans les autres îles environnant le continent Africain.