Publication

  • Les Manuscrits Ismailis en Arabe : La Collection Zahid ‘Ali dans la Bibliothèque de l’Institut des Études Ismaili

    Londres: I.B. Tauris en association avec L’Institut des Études Ismaili, 2003. pp.xxiii + 215.

    ISBN HardBack:
    1 86064 560 6
  •  
    La Bibliothèque de l’Institut des Études Ismaili à Londres héberge la plus grande collection connue, transcrite en ismaili dans le monde, incluant approximativement 750 volumes de manuscrits ismailis en langue arabe. La première histoire de la formation de cette collection précède la fondation de la Bibliothèque de l’Institut en 1979 et même l’Institut en 1977. En 1946, la Société Ismaili hérite d’une collection de manuscrits ismailis en diverses langues, tous, rapportés par le Professeur Russe Wladimir Ivanow (1886-1970) et d’autres érudits.
    Avec la mise en place officielle de la Bibliothèque de l’Institut, ces manuscrits ont formé la base de la collection actuelle de l’Institut. Entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990, la collection a été davantage enrichie avec la contribution de plus de 160 autres manuscrits. Récemment, la plus large contribution pour l’expansion des possessions de la Bibliothèque en manuscrits, est provenue du legs en 1997 de 226 codiques (221 arabiques ismailis, une perse ismailie et quatre arabiques non ismailis) appartenant formellement à Feu le Dr Zahid ‘Ali. Les manuscrits légués à l’Institut par la famille de ‘Ali, se trouvant actuellement en Californie, représentent un registre remarquable de transmission du savoir et de la science ismailie pour plusieurs générations. Le présent catalogue est dédié comme un hommage au Dr Zahid ‘Ali et aux membres actuels de sa famille ainsi qu’à ses ascendants, pour leur dévouement exemplaire à la préservation et à l’étude de la littérature ismailie.
     
    Professeur ‘Abid’ Ali, en tant que seul fils survivant du Dr Zahid ‘Ali, a hérité de la collection des manuscrits ayant formellement appartenu à son père et ses grands-pères. C’était le Professeur ‘Abid’ Ali qui avait identifié la Bibliothèque de l’Institut des Etudes Ismailies comme étant le lieu le plus adapté pour préserver un tel héritage littéraire aussi précieux. Il a eu l’intention de léguer la collection de son vivant mais il est décédé avant de réaliser son objectif. Ses vœux, réitérés dans son testament, ont été réalisés en 1997.
     
    Ce catalogue est dédicacé exclusivement à la personne de Zahid ‘Ali. Le présent volume liste 179 entrées de textes ismailis en arabique représentés dans un total de 221 volumes manuscrits. Cinq codiques de matériels ismailis non arabiques et d’arabiques non ismailis sont listés dans un appendice, en même temps que d’autres fragments de textes variés. Ces exceptions mises à part, tous les travaux cités dans ce catalogue appartiennent à la traduction de la littérature ismailie légale, théologique, philosophique et historique, créée sur une période de presque dix siècles, depuis la période pré-fatimide aux temps modernes. Alors que l’on se figure qu’un nombre substantiel de travaux n’ont pas été préalablement enregistrés et probablement des manuscrits uniques, une large proportion des titres listés ici se reproduit avec les entrées déjà incluses dans le catalogue publié, mentionné ci-dessus. Néanmoins, les opportunités ont été souvent saisies d’augmenter et occasionnellement, d’amender ces mêmes entrées dans le présent volume.
     
    Le plus vieux codex ismaili dans la collection est une copie du vol. 1 du traité légal Kitab al-Hawashi par Aminji b. Jalal, daté en 1145/1733. A part quelques six manuscrits datant du 12ième/18ième siècle, le matériel restant est relativement récent, datant surtout depuis le milieu du 19ième siècle à la première moitié du 20ième siècle. A l’exception de trois manuscrits écrits au Yémen, le Mecque et la Médina, les codiques ont été principalement copiés en Inde. Les manuscrits dans la collection consistent en ce que chacun peut, généralement parlant, appeler des copies ‘provinciales’, ayant été principalement produites pour des usages pratiques, c'est-à-dire, un usage personnel ou didactique. Dans plusieurs circonstances, les scribes étaient des membres de la famille du Dr Zahid ‘Ali et, comme le titre ou le dévouement le suggère dans le colophon, des hommes du savoir, occupant, soit, des positions élevées dans la hiérarchie religieuse administrative bohrainfo-icon ou travaillant pour ses membres. Parmi le matériel varié listé dans l’appendice, d’importance particulière, il y a la traduction perse par al-Mu’ayyad fi’l-Dininfo-icon al-Shirazi du Asa al-ta’wilinfo-icon de al-Qadiinfo-icon al-Nu’man. Aussi il y a une copie intéressante du 10ième/16ième siècle d’un résumé Zayidi du commentaire Coranique de al-Zamakhshari.

    Le reste de la collection ismailie en arabique dans la bibliothèque figure dans le premier volume de A. Gacek, Le Catalogue des Manuscrits Arabiques dans la Bibliothèque de l’Institut des Études Ismaili (Londres, 1984-1985) en deux volumes, et dans, Ismaili et autres Manuscrits en Arabe (Londres, 2000) de D. Cortese.

     

    Edité et abréviation à partir de l’Introduction par Delia Cortese
     

    Une sélection de manuscrits de la collection peut être vu dans la galerie associée, Manuscrits de la Collection de Zahid ‘Ali.
     

  • Liste des Illustrations

    Préface

    Remerciements

    Abréviations

    Introduction

    Catalogue

    Appendice

    Index des Auteurs

    Index des Titres en Arabe
     

  • x